Pour finir cette sixième saison, le désormais traditionnel florilège des groupes reçus au « Garage ».
Un moyen de redécouvrir ces artistes avant la saison estivale.
Bel été à toutes et tous et au plaisir de vous retrouver pour une nouvelle saison de musique et de tchatche.


Auteur-compositeur-interprète et guitariste héraultais à l’univers atypique, qui après plusieurs années de voyages et de collaborations musicales revient fin 2015 avec un projet solo. Un trajet rocailleux et poétique composé de chansons originales, où les riffs rageurs et les arpèges ciselés dessinent les contours d’une ruelle obscure où Brel, Tom Waits, Paco de Lucia et Léo Ferré s’apprêtent à suivre le lapin blanc…

A l’écoute: https://soundcloud.com/user-739953305/tracks

https://www.facebook.com/samuelcovelartiste/


 

 

Samedi 23 avril 2016 : Duo Micha

DUO MICHA Pays de l’Est
Musique tzigane et russe, un duo formé récemment remportant un énorme succès partout ou il s’est produit, un mélange de musiques traditionnelles des pays de l’Est et de virtuosité, mêlant le folklore traditionnel et la création.
Des arrangements inédits alliant la virtuosité et l’émotion !
Des airs connus comme : Kalinka, Les yeux noirs, Les deux guitares … et d’autres à découvrir comme : Caje Sukarije, Prawy do Lowego  …

On peut dire que François Michaelef a eu un parcours très original car il n’a pas suivi un  cursus d’études normales mais est pourtant arrivé aujourd’hui à un niveau de jeu et de virtuosité remarquable.
Après avoir débuter au CNR de Montpellier ou il obtient son diplôme avec mention très bien il est obligé d’arrêter à cause de problèmes de santé et ne finira pas ses études. Malgré cela il reprendra et continuera l’étude du violon mais seul sans jamais reprendre aucun cours ce qui lui permettra entre autres de développer une pédagogie personnelle qui remporte un vif succès.

http://fmichaelef.wix.com/michaelef#!duo-micha/col0

 

 

 


 

 

Samedi 09 avril 2016 : Le Son des Mots

En parallèle à mon activité de saxophoniste et clarinettiste de Jazz, depuis 2005 je me suis plongé dans l’écriture, la composition et le chant. Une aventure riche et un beau voyage. Amoureux du jazz et de la musique improvisée, j’ai eu envie de mettre des mots pour prolonger les sentiments joués et les rendre symboliquement plus compréhensibles pour l’oreille humaine. C’est autour d’un répertoire de chansons originales, de reprises de chansons françaises et d’improvisations jazz que notre duo vous délivrera une musique sincère, et pleine d’émotions.

Notre sensibilité musicale, nos convergences artistiques et notre lien amical ont rendu évident mon choix de faire ce projet avec Damien Bianciotto.

Nous vous offrirons dans ce répertoire, une musique tour à tour intimiste, sensuelle, joyeuse et communicative. En espérant que cette musique vous rencontra, en passant par la grande ou la petite porte, ou même sur des chemins de traverse…

Richard Altier (composition, chant, saxophone, clarinette, guitare, flûte)
Damien Bianciotto (guitare, ukulélé)

http://www.richardaltier.fr/

 

 

 


 

Samedi 26 mars 2016 : Mélanie Arnal,
la Fille Allumette

Mélanie Arnal est violoniste, et a joué notamment avec les groupes Le chauffeur est dans le pré, Memento, Trio Zéphyr, Général Alcazar… Mais c’est en tant que chanteuse, avec des textes et des musiques qu’elle compose qu’elle réalise son premier album qui va sortir en avril : « La fille Allumette ». C’est l’histoire des aventures amoureuses d’une femme, ses espoirs, ses envolées valsées et ses désillusions…les textes sont drolatiques, tendres et profonds, et les musiques magnifiques, et pour cause : elle s’est entourée pour ce premier opus du talentueux guitariste Olivier-Roman Garcia, qui signe la réalisation des arrangements. On passe d’un univers musical à un autre, des embardées de guitare tantôt flamenco, tantôt manouche, aux polyphonies des violons, ou enfin aux contre-chants de l’accordéon de Lionel Suarez, qui accompagnent avec délicatesse les paroles malicieuses de la chanteuse.

Pour plus d’info sur les musiciens qui l’accompagnerons :

lien site Olivier Roman Garcia :
https://olivierromangarcia.wordpress.com/biographie/

Michel Prandi :
http://michelprandi.wix.com/michel-prandi#!bio/c161y

Le site internet de Mélanie est actuellement en construction.

 


 

Samedi 19 et dimanche 20 mars 2016
L’Echoppe du Poche

Samedi : 10h-13h et 16h-19h30
A partir de 16h30 vous est proposée une lecture partagée autour de textes que vous voulez donner à entendre

Dimanche 10h-13h30

Entrée libre – Sur place buvette et Snack

 

 


 

Samedi 12 mars 2016 à 20H
Concert sur le pouce : Mr Soft

Mr Soft

Un piano, une voix.

Ce pourrait être la simple définition de ce duo,  or le pianiste Didier Denjean et le chanteur Christophe Pero réarrangent, réinventent, rebâtissent et offrent des morceaux issus du jazz ou de la pop. Ils créent un univers dans lequel on se laisse doucement glisser. Leur jeu de question/réponse

musicale, les chorus oniriques témoignent de leur complicité.

Qu’il est doux de se laisser entraîner dans l’univers de Mr Soft.

Cliquez ici pour voir le site de Mr Soft

 


 

Jeudi 25 février 2016 à 20H
Concert sur le pouce : ENCOR

Duo de textes et musique
Pierre Fouqueray et Damien Buestel
Invité : Guillaume Lagger (gembri, harmonica)

Infos et réservations au 04 67 96 32 14
asso.adpopulum@gmail.com

Buvette & Snack – Chapeau pour les musiciens


Samedi 27 février 2016 : La Caboche

La caboche, c’est….
Une fille, trois gars ayant trop consommé de scène et qui se soutiennent dans leur besoin de continuer la prise et d’augmenter les doses.

De la compo bien sûr, en français bien sûr…

Du java punk [Def, n. f.-1922; arg/ n.m 1973, ang]: Musique composite allant de la java au punk, au sens propre comme au figuré. Donnant fortement envie de remuer les épaules et de bouger les pieds.

Une gouaille parigote et incisive, un accordéon aux accents slaves et une base rythmique bien énergique.
Visiter le site de La Caboche

 


 

Samedi 16 janvier 2016 : Mike Katin

 

Musicien de longue date, Mike Katin a parcouru l’Europe du nord et le Maghreb pour des concerts en solo et en présentant un répertoire de reprises allant des années 50 aux années 70. Bob Dylan, Neil Young, Van Morisson, Eric Clapton, Cat Stevens, les Beatles, les Stones et bien d’autres groupes et musiciens l’ont inspiré pour ses propres créations.

Installé en France depuis quelques années, il a sillonné l’hexagone toujours en solo et après 2 albums (Troubadélic et Troubamour), il enrôle deux musiciens talentueux, que sont Lazare Reznik au violon et Pascale Michaut à la basse et aux chants, pour l’accompagner et ainsi lui permettre de soutenir son propre répertoire de compositions.

Visiter le site de Mike Katin

 

 


 

Samedi 19 décembre : Jungle Box

Qu’est-ce que vous obtenez lorsque vous mélangez un Corse (Thierry de Les Boukakes), un griot Malien (Bass de Simbo),et un Américain (Jeremy de Nolox) ?

Jungle Box, avec des compositions riches en couleur, c’est une fusion de musique du monde, mali désert blues, transe, avec une bonne dose de rock.

Jungle Box est joué sur les guitares à trois cordes fabriquées par Jeremy, électrifiées assurant les sons traditionnels avec l’énergie de la technologie moderne.

Thierry Chadelle : Guitare 3 cordes, Bulbul tarang, La Baleine Bass Dramé : Chant, Percussion Jeremy Stein : Basse 3 cordes, Diddley bow, Gros caisse, Shake Box

Visiter le site de Jungle Box

 

 


Samedi 21 novembre : Trio Zéphyr

Trio Zéphyr est une fusion : trois femmes, leurs voix, les cordes, qui oscillent entre les cultures, les territoires sonores.
Nourri de musique du monde, de classique et de jazz, le trio explore de nouvelles zones sensibles, de celles qui font oublier l’instrumentiste au bénéfice d’une musique d’émotion brute.
Depuis 12 ans, Trio Zéphyr entraine tous les publics dans un corps à cordes intense, profond, à la fois intime et universel.

Visiter le site de Trio Zephyr


 

Samedi 24 octobre : BEKAR et les Imposteurs

« chanson rock aux accents Yiddish »

Les couleurs de l’automne qui s’installent doucement, les châtaignes qui crépitent, les guinguettes qui quittent tranquillement leurs champs……..

Il est temps pour AD POPULUM de ré ouvrir » le Garage »  et partir à la rencontre d’univers musicaux chaleureux.

Ca tombe bien car BEKAR et les IMPOSTEURS ont un nouvel album  à nous faire découvrir!!!
(Chut……Il sort en novembre!)

Donc le samedi 24 octobre lancement de la sixième saison !! Réservation vivement conseillée!

Pour les adhérents il sera temps de reprendre votre carte! Et pour les autres aussi d’ailleurs!!!
Au plaisir de vous retrouver !

 

A propos de BEKAR ET LES IMPOSTEURS

Chant, violon, batterie, basse, claviers et piano créent une musique à la croisée des chemins rock, pop-folk et cabaret radicalement trans-moderne. Les rythmes ska-rock succèdent aux tangos-funky et aux mélodies festives ou langoureuses dont certaines nous conduisent par quelques détours dans le Yiddishland.

Très riches dans leurs styles, les compositions évoquent la lignée rock de groupes tels que les Rita Mitsouko, les  Négresses Vertes, Gotan Project, Jacques Higelin… ainsi que les insondables sonorités du Klezmer.

Sur scène, l’esprit est à la fête, à l’humour et à l’énergie partagée avec le public. Les chansons s’écoutent, se vivent, se chantent et se dansent.
Depuis 2008, BEKAR parcourt les lieux à chanter passant par Montpellier, Sète (Théâtre de la Mer), Paris, Martigues, Toulouse, Carpentras… et partout en France. Avec ses musiciens Les Imposteurs, il a eu le plaisir de partager des scènes avec Debout sur le Zinc, HK et les Saltimbanques.

 

… et « les imposteurs »…

Mathias Caquet (Basse – chœurs)
Issu d’une famille de musiciens classiques, Mathias, respectant les principes de l’adolescence qui visent à rompre avec les règles familiales, commence la basse électrique à 14 ans. Fort de ces premières audaces de bassiste il va encore plus loin et quitte la France pour l’Angleterre où il plongera dans le jazz et la soul. Enfin, son retour en France le conduit à une nouvelle rébellion en intégrant la fine équipe des Imposteurs avec BEKAR.

Santiago Courty (Batterie)
Batteur atypique, il manie les baguettes depuis l’âge de quatorze ans. Il a connu sa période punk-rock (Rushing speed sheeps), chanson Française (Le printemps desséché), musique africaine et salsa. Rien ne l’arrête dans sa polyvalence de jeu. Santiago Courty brille par la finesse et la précision d’orfèvre de son jeu.

Mathis Dervaux (violon-chœurs)
Le groupe Louise Attaque lui donne envie de saisir un archet. A partir de 1991, le plaisir du violon ne le quitte plus. L’apprentissage classique est suivi quelques années plus tard d’un jeu plus rock. Mathis Dervaux rejoint alors la Guerilla brindezingue, fonde Skankylâ et Daisy Town. Touche à tout, Mathis Dervaux développe son goût pour la batterie, l’ukulélé et la trompette qu’il saisit au gré de ses compositions et de son inspiration.

Quentin Treuer (Piano)
Pianiste absolument génial ! Il parvient à jouer sur toutes les notes en même temps avec ses dix doigts. Sa maîtrise des gammes le conduit à mettre des bécarres sur les dièses et bémols de chaque mélodie.

 

Visiter le site de Bekar et les imposteurs


Première émission de la saison 6 : La Déraille

Comme nous le faisons depuis quelques saisons maintenant, nous sommes allés à la rencontre d’un groupe précédemment accueilli au Garage pour faire notre rentrée sur les ondes de RPH. Pour débuter la 6ème saison, nous sommes allés chez LA DERAILLE, reçus en novembre 2013, pour la sortie de leur deuxième album « MOINS FORT ».
Diffusion le 14 octobre à 19h15, rediffusion le 18 octobre à 15h.

A propos de La Déraille

La Déraille est un groupe de chanson française de Saint-André de Sangonis et La Tour sur Orb dans l’Hérault.
Ce trio est issu du groupe « Édouard et les Dérailleurs » qui a tellement sévi autour de Montpellier à la fin des années 90 que notre univers a dû changer de millénaire pour en réchapper.
La Déraille se compose de 3 musiciens ( 2 chants, 1 guitare, 1 basse, des percus, des cuivres) avec un répertoire composé de chansons vivantes aux influences variées ( chanson française, ska, rock,
jazz…) avec des textes parfois teintés d’humour, de dérision ou encore de coups de gueules qui ne servent à rien mais qui soulagent, le tout en essayant de ne pas trop se prendre au sérieux. Évidemment, cette cuisine musicale, qui plaît aussi bien aux grands qu’aux petits, est 100% maison (principalement des compos et quelques reprises à la sauce » La DÉRAILLE « ).

Jean-Paul : chant, guitares, boîte à rythme
Géraldine : chant, multipads
Delph : basse, trombone, trompette, tuba

http://laderaille.fr/