Julien Fortier

Que ce soit en duo ou en sextet, les musiques de Fortier dessinent, calmement parfois, des paysages sonores, des recoins musicaux que l’on aurait tort de trop vite cataloguer. Rock à texte ? Chanson burlesque ? Ironie du soir. Peut-être vient-il de là, ce côté obscur qui lui colle à la voix…

De l’imaginaire du comptoir, à travailler -raisonnablement- textes, voix et arrangements, attablé dans le clair-obscur. De ces environnements sonores prêt à en découdre avec vos rêveries, par un piano, une six cordes, ou grâce à l’artillerie de cinq musiciens électriques calés dans la démesure. On caresse le blues et les rythmes latins, ça slap et ça explose, éclairant les ruelles immaculées de Tom Waits et de Jack The Ripper, rappelant les énergies de Zoo, énergiques collaborateurs de Ferré.
Des harmonies voulant parler à un ensemble de générations, et pouvant conduire les nostalgiques aux mélodies qu’ils n’auraient pas connues. C’est plus de « l’effet miroir » dont il faut se préoccuper, plutôt que de la personnalité de l’artiste. Ce que ces musiques nous renvoie de nous-mêmes.
Et, dans le cas qui nous intéresse, rassurez-vous tout va bien.

Simon Morin

 

Visiter le site de Julien Fortier

 

Ré-écouter l'émission

par Julien Fortier